Bla-Bla (Bilan)

BLA BLA

Une peau de bête sur les pieds, un café noir fumant, le clavier prêt à chauffer :

Je vous partage aujourd’hui un « petit » bilan. Je vais être le plus organisé possible, ne pas partir à droite et à gauche en sautant du coq à l’âne, vraiment je ne veux pas vous perdre en chemin.

L’histoire commence en juillet 2018, mais je ne vais pas tout reprendre. Elle commence même en 1990 pour être exact…Mais c’est pour une prochaine fois ça.

Pour le tournage de Objectif Top Chef en Juin 2020, j’ai cumulé un eggfast et un jeûne de 40 heures afin de paraître moins joufflu devant les caméras, qui parait-il, font prendre 10 kg dans les joues (c’est ce qu’on m’a raconté). Bref, je perds 3 kg en 3 jours, je suis content bravo monsieur, bonjour, au revoir ! Les vacances, l’océan, les barbecues, les apéros, « l’insouciance » ?

Tic tac tic tac on arrive à la fin de l’été 2020 :

Pas peu fier d’avoir survécu à ses 8 derniers mois bien particulier, je commence à me tracasser un peu. Effectivement depuis quelques semaines, j’ai en ma possession un lecteur de glycémie et de cétonémie (le Ketomojo) et je constate que les résultats ne sont pas top. Qui plus est, j’ai repris 2kg sur la balance (enfin, sur la bedaine).

Après réflexion le jeûne et le eggfast ont été une très mauvaise expérience pour moi. Ah tiens, d’ailleurs, tout ce que je raconte ici, c’est MON expérience. Je ne veux en aucun cas faire de généralités ni même faire croire que je démonte des recommandations d’un tel ou d’un tel. Non non non. Le thème de ce post aurait même pu s’appeler :  1000 et une céto !

Oui, je pense que 90% (pourcentage scientifiquement infondé et non vérifiable) des personnes vont trouver leur équilibre dans les grands principes de l’alimentation cétogène. Et les 10% restant ? Peut-on en parler ? Peut-on faire avancer la recherche ?

La moitié de ma vie j’ai été culpabilisé d’être gros.

Nous ne sommes pas coupables d’être en surpoids ou en obésité, non ! J’ai commencé à culpabiliser de nouveau en septembre malgré tout. Je me suis mis une pression tout seul. « Pourquoi tu ne perds plus de poids » « pourquoi tu stagnes ? » « C’est peut-être à cause des desserts keto comme ils disent » … Toutes ces questions (et bien d’autres) je me les suis posées. Je peux vous garantir que ça n’a pas été la bamboche tous les jours dans mon coeur ! Oui, je suis un homme, tout simplement, malgré mon côté positif, à retenir le meilleur de tout, il y a des périodes et des épreuves compliquées dans la vie (c’est propre à chacun non ?).

Bref, je décide de consulter un professionnel de santé, au regard bienveillant sur l’alimentation cétogène. Prise de sang longue comme mon bras, et recommandations qui me décrochent la mâchoire… D’ailleurs je n’ai pas digéré ces recommandations plus d’une semaine.

 On me proposait d’entrer dans un « keto strict » quelques temps, pour permettre à mon organisme de se rebooster.

Les résultats du litre de sang (j’exagère mais il y avait bien 15 tubes je crois) tombent. Cortisol qui titille les sommets, insuline assez haute, profil d’une résistance à l’insuline et quelques carences. Ni une, ni deux, bim bam les carences sont une histoire ancienne en 1 mois de temps. Je continue mes tests glycémies cétonémies à la maison : toujours bof.

Je décide de commencer une cure de compléments qui aident à réduire la résistance à l’insuline. Aucun résultat en 1 mois, mais : ohhhhhh bonjour 2 kg de plus ! Je pète un plomb, je culpabilise, bla bla bla on connait la suite. Des hauts, des bas, et tutti cuenti etc.

Je viens de finir l’intro là, ça va ?

Je commence à réunir dans les coulisses ici quelques témoignages de personnes qui galèrent. Qui me remercient même de dire que je galère après bientôt 3 ans d’alimentation cétogène. Et là, je peux vous dire que ça motive. Je suis passé par toutes les émotions je pense. De l’énervement à la compassion, de la tristesse à l’espoir. J’ai petit à petit revu quelques animosités que j’avais envers certaines recommandations, que je trouvais trop strictes. Car oui, c’est ce dont Paul, Tom, Julie, ou Bidule a besoin, est UNE vérité. OUI ! OUI et OUI. Toutes les méthodes sont bonnes à prendre, à tester, à comprendre, à tolérer, car elles sont bonnes pour différentes personnes. Je ne me bats pas pour faire entendre mon expérience, je la partage depuis longtemps. Aujourd’hui j’aimerai vous dire qu’il existe d’autres vérités bonnes à entendre. J’ai accompagné de nombreuses personnes dans cette aventure, certaines je leur ai imposé des règles strictes, d’autres non.

Pourquoi ? Parce qu’il existe un esprit dans ce corps qui cherche un mieux-être. Chaque esprit a besoin d’une prise en charge spécifique. C’est ici que je remercie ces années de formationS professionnelleS, en naturopathie, mais également en techniques holistiques, d’accompagnement sur tous les plans.

Encore un « bref ».

J’ai décidé il y a 9 jours (après des mois de recherches, je le souligne fortement) d’abandonner les chiffres sur le papier. Les macros ! Ces fameux chiffres qui font pâlir les débutants. Oui, pour MOI, ces chiffres ne sont pas adaptés AUJOURD’HUI à mon organisme. Ils le seront peut-être dans quelques semaines ou dans quelques kilos ? J’en suis même persuadé.

J’ai décidé de raboter à grand coup mes protéines. Mon instinct et mes recherches m’ont poussé à contre-courant de ce que je pensais bon pour moi. Elles peuvent être source de « blocages » pour un résistant à l’insuline (on développera ça une autre fois).

J’ai assez fait l’autruche et testé pleins d’autres choses. 9 jours. J’ai eu faim, j’ai faim en écrivant ce soir (oui j’ai pris de l’avance je ne sors pas 3 pages en 30 min après avoir ouvert les yeux, je ne suis pas du matin de toute façon).

Le bilan est simple : Je sortais de cétose toutes les nuits. Je me couchais avec une glycémie entre 85 et 90, je me réveillais entre 95 et 105 ! Et pourtant je ne suis pas somnambule à manger des patates la nuit ! Les journée étaient donc consacrées à re-rentrer en cétose ! Quel boulot !

Depuis que j’ai réduit mes protéines (de moitié clairement), je dors mieux, et petit à petit mes glycémies ont chuté. Je suis au bout de 9 jours entre 73 et 80 max le matin. Ma cétose qui était de 0.3 0.4 0.5 les jours de fêtes, est monté à 1.6. Framboise sur le gâteau j’ai perdu 4 kilos.

Dernière précision : j’ai calculé mes macros chaque jour. J’ai tout pesé pour tout traquer. Et j’ai fait le choix d’un test audacieux pour ne pas dire couillu. Oui. J’ai mangé du fromage, des chocolats au maltitol qui me disaient « mange moi, mange moi, je suis délicieux, tout rondouillard et tout brillant », du pain keto industriel et hyper protéiné (à cause de lui je prenais moins de viande mais plus de kiff pour tartiner mon bleu d’auvergne), et un cookie, enfin un faux cookie, à l’érythritol.

Mon bilan est plus que positif. J’ai retrouvé une meilleure humeur, j’ai la gagne et je suis content. Tout simplement. Au début je ne comptais pas vous le dire. Mais, à force d’échanges en privé, avec certains, je me suis dit « mais pourquoi pas raconter tout ça ». Je n’en attends rien en retour, même pas des critiques, ni des compliments, ni des jugements, il y en aura, on ne peut pas tous avancer au même rythme sur l’échelle de « j’accepte ».

Je suis tout simplement dans la démarche de partager mon bilan sur ce compte, ouvert il y a presque deux ans et qui me sert comme d’un journal de bord. Entre temps bien sûr, je suis devenu « monsieurketo » mais, finalement, je suis Geoffrey et c’est bien plus important.

L’aventure continue.

Merci de m’avoir lu

Geoffrey

Commentaires

  1. Mayte says:

    Bonjour Geoffrey!!
    Vous avez eu raison de partager votre expérience, cette alimentation est un bienfait à partir du moment que l’on comprend son métabolisme, ce qui n’est pas chose aisée. Merci pour votre partage, je suis moi-même en difficulté et toute piste de réflexion est bonne à prendre. Félicitations pour votre courage et la démarche n’en est que plus louable. Je vous souhaite que de belles choses et surtout d’atteindre le haut de votre escalier, pour paraphraser Céto_vie. Bonne chance!!🤗

  2. Chauba says:

    Coucou, c’est un beau témoignage je trouve, sincère. Je crois que tout bouge et continuera de bouger qd on est en mode ceto. Ce qui marche aujourd’hui, ne marchera peut être pas ds 1 mois. Il faut tjrs se remettre en question car notre corps évolue aussi. J’ai commencé cette aventure fin juin, j’étais à 74 kg et aujourd’hui je suis à 66. Il ya qq mois j’étais à 62 mais je neprouvais pas ce bien être, cette patate don’t bcp parlent. Le graal koi. J’ai acheté le livre de Joanne sur l’alimentation cétogène, et j’ai suivi ces conseils, j’ai augmenté les lipides, j’en ai bouffé du gras. J’ai commencé à reprendre du poids. Et la je stagne à 66. Je fais de temps en temps des douceurs, je mange du Choco noir tous les jours. Je réajusté en fonction de ce que mon corps me dit. Ya des moments où les frites, pain et tartes de mon mon chéri me manquent, mais je résiste. Voilà mon expérience. L’aventure continue. L’essentiel est de rester focus et de se relever en cas de chute. Nous ne sommes que des humains. Bises à toi et merci d’avoir partagé 😘

    1. Pinchon lina says:

      Waouh!!!félicitations à toi, j’ai commencé l’aventure en juin 2020, de 68 kg à 55 kg, je suis contente, l’idéal serait d’être suivie par un nutritionniste cétogene,surtout que je fais avec ce que j’ai dans mes placards, finance Ric et rac. Jai payé un abonnement keto et Oui je galère faute de connaissance et de moyen, mais l’essentiel c’est d’avoir pris la décision de vivre et de manger sainement.

  3. schmitt says:

    Merci merci ça fait du bien de te lire !! Clairement rien n’ai figé à nous de trouver nos solutions mais grâce à toi on a la foi
    Bisous 😘

  4. LIVE Sylvie says:

    Merci Geoffrey,
    Ton expérience est très rassurante.
    Je me suis mise à l’alimentation cétogène en juillet 2020.
    A mon rythme, sans me prendre la tête car avant j’avais fait tous les régimes possibles.
    Je n’avais que 7 ou 8 kilos à perdre et j’ai toujours tout repris.
    J’ai fait la découverte de l’alimentation cétogène et là, j’ai redécouvert le plaisir de bien manger.
    Je n’ai jamais compté de macros.
    J’ai juste suivi quelques conseils et évité au temps que possible le sucre et les aliments non recommandés.
    J’ai fait beaucoup de vos recettes à tous, puisées sur votre communauté Instagram où je vous suis.
    J’ai déjà perdu 6 Kilos
    Pour moi une belle victoire car maintenant je mange avec grand plaisir.
    Je m’accorde quelques écarts de temps en temps entre amis
    Je mange peu de protéines mais cela me convient bien, mais je mange souvent vos desserts et du fromage tous les matins.
    Comme tu le conseilles si bien, à chacun d’écouter son corps.
    encore merci à toi et toute ta communauté
    et surtout continuez à nous informer et nous trouvez de belle recettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *