Le collagène

C’est dans la continuité de mon alimentation sans sucre, que je m’intéresse au collagène depuis quelques temps.

L’inflammation provoquée par la consommation de sucre (entres autres), va réduire nos réserves de collagène.
Il y a plus d’un an j’ai souhaité tester ce complément. Sur le papier, le collagène est indiqué pour renforcer la paroi intestinale, pour la peau, pour booster la digestion des graisses, pour la récupération musculaire et le développement des muscles,…
Le sujet est intéressant !

Le collagène c’est quoi ?? 

Il est naturellement présent dans la peau, les muscles, les tendons et les os. Le collagène est une protéine qui compose l’architecture du corps. Si les tissus sont élastiques, si la peau est ferme, uniforme et sans rides, c’est grâce au collagène. Sa production diminue avec l’âge.

Il agit comme un ciment qui maintient l’élasticité des tendons, des ligaments, des muscles et de la peau. Sans lui, il peut apparaître tout un tas de symptômes comme par exemple des douleurs articulaires ou une peau flasque, une perte de cheveux anormale, des rides…

L’âge est donc un des facteurs de diminution de la synthèse du collagène. Bien que l’alimentation puisse constituer une source de collagène, le vieillissement diminue AUSSI la capacité du corps à bien le synthétiser pour le fixer. C’est d’ailleurs une des raisons qui doit vous pousser à prêter attention à vos bons apports en protéines en vieillissant.

Cette carence peut être aussi due au stress, à des activités physiques intenses, au tabac, à l’alcool, etc. Généralement les rhumatismes sont des symptômes fréquents d’une carence en collagène.

LES BIENFAITS DU COLLAGÈNE

  • Diminuerait les douleurs liées à l’arthrose
  • Soulagerait les douleurs articulaires
  • Augmenterait la récupération musculaire
  • Améliorerait la qualité de la paroi intestinale
  • Favoriserait un sommeil plus profond
  • Le collagène pour une plus belle peau, ongles et cheveux

J’ai choisi de prendre un hydrolysat de collagène bovin, avec peptides de type I et II. L’avantage premier de prendre du collagène de ce type est sa biodisponibilité. L’organisme va absorber la quasi-totalité du complément. Bien sûr vous pouvez trouver du collagène dans votre alimentation mais la quantité disponible ne sera pas la même.

Des études cliniques ont été faites, les résultats donnent espoirs dans le traitement contre les douleurs articulaires et la qualité de la peau.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8378772 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22500661

Je ne peux pas conclure sur l’effet exact du collagène sur moi ; les conditions de la cure ne sont pas celles d’un essai clinique bien évidemment, il m’est impossible d’isoler seulement les bienfaits du collagène. Premièrement, mon régime alimentaire favorise déjà des effets bénéfiques sur mon organisme, j’ai pour habitude de me complémenter en vitamine b, magnésium, d’utiliser souvent la phytothérapie, l’aromathérapie et des techniques de massages comme le Tuina, les ventouses, la réflexologie ainsi que de l’énergétique.

Après plusieurs cures, voici ce que je peux en conclure :

J’ai un meilleur teint, une peau plus lumineuse, les traits sont moins tirés (on me fait la remarque). Je note une amélioration concernant ma digestion (ventre moins gonflé, moins de lourdeur postprandiale). Mon sommeil était déjà bon, il l’est toujours. J’ai augmenté mon pourcentage de masse musculaire et perdu de la masse graisseuse, cela sans faire plus de sport, mais en association avec un changement dans ma diète alimentaire. Enfin, j’ai de moins en moins de sensibilité à un genou qui pouvait être un peu douloureux après le sport.

Pour moi le bilan est positif et je pense réitérer cette cure plusieurs fois dans l’année. La prise du collagène est facile, ça n’a presque aucun goût, aucune odeur, je le mélange aussi bien à mon café le matin qu’à un gâteau ou une sauce pour cuisiner.

Commentaires

  1. Liane says:

    Bonjour, sur quel site commandez vous ce produit ? Merci de votre réponse.

    1. Severine Belin says:

      Sur Amazon, il suffit de cliquer sur l’image

  2. valesa says:

    En fait, il faut retrouver le temps de mijoter un bon bouillon d’os! On rend visite à son boucher pour lui demander des os, on garde ceux des cotelettes, du poulet, etc. (ça se congèle bien), on grille toute une plaque au four (pour le goût), 8 h à très petit feu dans plein d’eau (on fait autre chose pendant ce temps, genre on dort la nuit!), avec une garniture de légumes pour le goût, du sel ET ET ET quelque chose d’acide (sans acide, pas assez de collagène qui sort des os): jus de citron, vinaigre, vin blanc… A chacun ses goûts. Ensuite, on filtre, mettre en pots, type le Parfait ou Weck, traitement thermique comme pour une conserve et voilà. C’est sans doute plus sain et savoureux que ces poudres… pour ma part, je préfère le « fait maison »…!

  3. Line Meunier says:

    Bonjour, Je vous écris du Québec, Canada. J’ai trouvé votre livre à la bibliothèque de ma ville, et je trouve intéressant de vous lire. Je n’ai pas de problème de poids mais beaucoup d’arthrose pour mon âge et je crois que je vais me lancer, vous m’avez influencée, au régime de vie de la Cétogène. Et oui, pour le collagène et les douleurs arthritiques ça aide. Merci. Je vais essayer vos recettes et vous suivre sur votre blog. Line

  4. Virginie LE TALLEC says:

    Bonjour Monsieur Keto🥑
    Quel collagen recommandez vous précisément, sous quel forme, marque, et à commander sur quel site ou boutique svp ?!
    Merciiiiiii🙏🏻🍀🌺

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *